French English Retour Retour

opération patience


Alexa Brunet

Dans le sud du Chili, en dépit de l’isolement social et politique, les Mapuches continuent de résister pour récupérer leur territoire. Leur lutte se distingue de celle des paysans sans terre : ils considèrent que les millions d'hectares qui sont aujourd'hui exploités par des multinationales forestières et qui leurs ont été progressivement volées depuis l'indépendance du Chili , font partie du wallamapu, le pays des Mapuches, et ils se battent pour retrouver leur terre et conserver leurs traditions. Au Chili, chaque année, l’'exploitation forestière augmente de 50 000 hectares. En plus de se voir littéralement noyés par la monoculture de pin et d'eucalyptus, les sols commencent à manquer d'’eau, la flore et la faune se modifient, et la forêt primaire disparaît rapidement. Un rapport de la Banque centrale assure que dans 25 ans elle aura complètement disparu. Le territoire ancestral des Mapuches, situé sur l'actuelle région du Bio-Bio, riche en terres et en minerais, est une véritable manne pour les multinationales. Face à la menace inéluctable de l'appauvrissement des sols et l'expropriation forcée, les Mapuches continuent de lutter pour l'autonomie de leur territoire, et la création d'un parlement indépendant qui respecterait la volonté de leur peuple. Le gouvernement restant sourd à leurs revendications, la lutte de l'organisation la plus radicale, la CAM (Coordinadora Aranco Malleco) passe désormais par l'action directe. L'état, appuyé par les médias qui diabolisent leur cause, réplique à l'opposition par une lourde surveillance policière, des arrestations massives, l'emprisonnement des chefs de la résistance, et une répression constante du peuple mapuche, qui vient bien souvent grossir les rangs des travailleurs sous-payés des villes. Cette série rassemble quelques images prises dans la région du lac Lleu-Lleu et témoigne de la vie rudimentaire d'une communauté autonome entourée par les entreprises forestières. A part Yvan Llanquileo, un des dirigeants de la CAM et chef de la communauté - qui était à cette époque recherché par la police- la peur des représailles incite les personnes rencontrées à témoigner à visage couvert et sous un autre nom. En face des rives touristiques et fréquentées du Lleu-Lleu, Rukañanko, sur les terres récupérées, est sous la surveillance permanente des forces de l'’ordre, qui contrôlent la plupart des points d'’accès au village. A travers ces quelques images, j'ai voulu montrer le fossé qui sépare les multinationales aux profits considérables et les habitants d’'une des régions les plus pauvres du Chili, engagés dans une lutte démesurée. Cette série se nomme Opération Patience, car ce terme définit officiellement l'action lourde du gouvernement à l’'encontre des organisations politiques mapuches avec des moyens surdimensionnés. A leur manière, ils prennent le contre-pied de cette oppression qui dure dans le temps. Pour eux l'’opération patience représente l'espoir qu'un jour la terre reviendra à leur peuple. Depuis quelques mois, les représailles s'intensifient. Yvan a été arrêté le 27 mars 2008 sur les terres de sa communauté.


 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140058

Deux fillettes jouent sur les bords du lac Lleu-Lleu vers Ranquilhue. À quelques kilomètres des plages du Pacifique, ses rives sont l’objet de convoitises multiples: un promoteur souhaite y construire un complexe touristique; un minerai rare, le scandium, utilisé dans l’aéronautique, vient d’y être découvert et l’ouverture d’une mine est à l’étude. Son exploitation peut avoir des conséquences graves sur la santé des riverains et l’environnement.

Región du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0141039

Le longko Yvan Llanquileo et sa famille, lac Lleu Lleu, Rukañamko. Au moment où cette photo a été prise, Yvan était recherché par la police comme une vingtine d’autres militants mapuche qui ont refusé de se rendre à la justice chilienne par manque de foi en son impartialité. Les prisonniers politiques mapuche sont à ce jour plus de 25.

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140088

Maison du "lonko" (chef de tribu mapuche) et de sa famille sur les rives du lac Lleu-Lleu.

Rukañanko, Región du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140071

Terre défrichée après une coupe de bois. Près de 80% des terres cultivables ont ainsi été recouvertes par la monoculture qui empêche les populations locales de cultiver leurs champs, et le sol des rares terres mitoyennes, non plantées de pins et d’eucalyptus, est totalement acide et non-cultivable. Cette destruction progressive des forêts natives a son cortège de conséquences sur la biodiversité. Ainsi, de nombreuses espèces animales et végétales ont déjà disparu.

Región du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140149

Cet homme, un des membres de la CAM (coordinadora Arauco Malleco), a été condamné à trois ans de prison pour avoir brûlé les camions de l’entreprise forestière. Il n’a pas bénéficié de la remise de peine qui lui était due car il ne s’est jamais officiellement repenti de ses actes face à la justice. En détention, les prisonniers mapuches sont séparés des autres détenus et la plupart sont privés de sortie et du droit à travailler. Cinq prisonniers politiques mapuches ont fait une grève de la faim de plus de trois mois, d'octobre à janvier 2008, pour réclamer la libération de tous les prisonniers politiques et la fin de la militarisation de la répression des communautés.

Cañete, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140074

Maison du longko, Rukañanko

Rukañanko, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140104

“Bienvenu à la maison de la resístanse” (castellano). Sur le mur: “Dix fois nous vaincrons” (en chedungun ou mapudungun, langue mapuche)

Rukañanko, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140117

La famille du "lonko" (chef de tribu mapuche) regarde le seul instrument électronique de la maison. Il est aussi leur unique moyen de communiquer avec l’extérieur (la communauté est reliée à la ville la plus proche par un seul bus passant 3 fois par semaine).

Rukañanko, Région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140270

Départ en barque des participants au Nguillatun de l’île du lac Lleu Lleu. Un Nguillatun est une cérémonie religieuse essentielle de la vie culturelle mapuche. Bien souvent c' est l’occasion de profiter de la réunion de la communauté pour débattre d’un thème qui la concerne. Historiquement, cette île fut le lieu où se rencontraient les communautés des environs du lac pour organiser le weichan (la guerre). Elle était il y a encore années aux mains d’un propriétaire individuel avant d’être récupérée par la CAM (coordinadora Arauco Malleco) et les communautés du lac.

Región du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140349

Un jeune mapuche ramène des troncs d’arbres en char à bœufs. Pour des raisons économiques et géographiques, il n’y a pas de tracteur à Rukañanco.

Rukañanko, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140301

el longko, un des chefs de la résistance mapuche et recherché par la police profite d'une averse pour se reposer un instant chez lui.

Rukañanko, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140338

Une fillette mapuche avec un bijou traditionnel dans l'atelier de joaillerie de sa mère, Ranquilhue

Ranquilhue, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140065

Des employés de la «celulosa de Arauco» enlèvent l’écorce d’eucalyptus fraîchement coupés sous l’œil des contremaîtres. En mai 2007, suite à une émeute, un employé de cette compagnie, Rodrigo Cisterna, a été abattu par la police lors d’une grève massive des salariés de la « forestale » pour l’amélioration de leurs salaires et conditions de travail.

Province d'Arauco, région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140069

coupe clandestine du bois d'eucalyptus sur un terrain de l'entreprise forestière par les mapuches

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140070

jeunes sur les bords du lac lleu-Lleu

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140054

Stockage massif de bois dans une entreprise forestière de Colcura, au sud de Concepción. En attendant d’être transformés en pâte à papier, les troncs sont arrosés d’eau 24heures sur 24 pour éviter la formation de champignons.

Región del Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140073

Un pochoir utilisé pour sérigraphier des t-shirt à l’effigie de Alex Lemun, jeune mapuche abattu par la police en 2002 dans une commune de Ercilla, lors d’une opération de récupération de terre. Le policier, dont la balle a atteint Alex à la tête, a peu après été gradé, ainsi que le chef de la police de la région.

Région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140105

Le longko Yvan Llanquileo jouant de la trutruca, instrument traditionel mapuche, pendant que sa familla tente d’attrapper un coq. Lac Lleu Lleu, Rukañanco.

Rukañanko,, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140112

Sebastian, le père du "lonko" (chef de tribu mapuche), a presque cent ans d'âge.

Rukañanko, Région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140151

Les frères Larroulet dans leur bureau à Cañete. Ils appartiennent à une des plus riches familles de colons de la région. La richesse de ces familles provient de l’usurpation des terres du Wallmapu à l’aide d’arnaques, des faux-papiers ou simplement d’expropriations manu militari. Après avoir obtenu ces terres gràce à la bienveillance officielle, c’est aujourd’hui l’État lui-même qui les rachète à prix d’or aux riches propriétaires pour les redistribuer à des familles mapuche . Celles-ci doivent ainsi souvent s’installer loin de leur communauté d’origine.

Cañete, Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140303

A. l’une des porte-parole de la CAM, coordinadora Arauco-Malleco. Elle prépare chez elle du mote, plat traditionnel mapuche à base de blé pour le nguillatun. A. vit seule avec son fils de deux ans qui est né en clandestinité alors qu’elle fuyait la repression ave son conjoint. Celui-ci purge une peine de 5 ans pour avoir incendié un camion forestier mais surtout pour faire partie de la CAM et s’être opposé farouchement à l’ouverture de la mine de scandium.

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0141041

Rayen, la petite amie de Matias Katrileo, jeune militant de la CAM, tué par la police d’une balle de mitraillette dans le dos le 3 janvier 2008. Il participait à une récupération de terres de la communauté Yeupeko Vilcun sur la propriété de Luchinger, connu pour ses déclarations racistes et agressives envers les mapuche. Matias était un jeune mapuche né et élevé comme tant d’autres à la ville et désirant revenir à la terre. « Malgré la peine, je suis fière d’être mapuche et d’avoir été la femme de Matias, un des symboles de notre lutte », témoigne Rayen.

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0141040

Départ de l’île sur le lac Lleu-Lleu après une cérémonie traditionnelle mapuche de Guillatun.

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0141038

sieste de jeunes entre deux coupes de bois au cours d'une opération de récupération de bois sur la propriété d'entreprises forestières

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140384

rassemblement du bois d'eucalyptus récemment abattu sur un terrain de l'entreprise forestière par les mapuche.

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140061

Cheminées de l'usine de cellulose d'Arauco

Province d'Arauco, région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0141037

jeune rebelle mapuche avant le départ pour une coupe de bois clandestine sur le terrain de l’entreprise forestière.

Bio-Bio, wallmapu, Chili - 01/02/2008

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140119

Frontière entre un terrain privé et les terres surexploitées par les entreprises forestières, près du lac Lleu-Lleu.

Région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140308

Un jeune mapuche s'entraîne à lancer des pierres au witruwe (fronde mapuche), seule arme des mapuches face aux agressions policières.

Región du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53. ATTENTION PHOTO FILIGRANEE, NOUS CONTACTER POUR TOUTE UTILISATION

 

Alexa Brunet / Transit / Picturetank BRA0140118

Laufken, la fille du "lonko" (chef de tribu mapuche) courant sur la colline, à Rukañanko.

Rukañanko, Région du Biobío, Wallmapu, Chili - 01/02/2008

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.



top